Rallye-liens  » Aides à la mémorisation : cartes mentales ou organigrammes »

Je participe au rallye-liens organisé par Ombeleen sur les aides à la mémorisation : cartes mentales ou organigrammes.

Cela fait déjà plusieurs années que j’utilise les cartes mentales dans ma classe pour fournir aux élèves un outil d’aide à la mémorisation. 

J’ai commencé avec les cartes mentales en poésie :

Rallye-liens "une poésie pour la rentrée" - poésie de rentrée CE2 : "Chahut" et carte mentale

 

Pour chaque poésie, je commence d’abord par réaliser moi-même une carte pour vérifier la faisabilité. Je ne montre cette carte aux élèves que lorsque la leur est terminée. Je prépare également des petites illustrations que je fournis à ceux qui en auraient besoin.

Nous commençons par travailler sur le texte de la poésie, nous cherchons les idées et mots essentiels qui seront à reporter sur la carte, nous recherchons ensemble le nombre de branches principales.

Au début les cartes sont peu ramifiées, mais au fur et à mesure de la pratique, les branches secondaires apparaissent.

Vous retrouverez l’ensemble des cartes mentales en poésie et quelques exemples de cartes d’élèves en cliquant sur l’image plus haut.

J’ai ensuite étendu cette pratique à d’autres domaines :

L’étude de la langueCarte mentale le futur - version CE1

L’histoire avec les CE2 : Carte mentale "Les temps modernes" : les grands voyages, les arts et les sciences

Dans ces domaines, la carte mentale est utilisée comme outil de mémorisation, mais aussi de synthèse de la leçon. Elle est complémentaire à la leçon écrite, certains élèves préférant utiliser l’un ou l’autre des outils. Elle est réalisée collectivement.

Retrouvez l’ensemble des participants au rallye-liens en vous rendant sur le blog d’Ombeleen

Mes boutons

Publicités

Rallye-liens « une poésie pour la rentrée » – poésie de rentrée CE2 : « Chahut » et carte mentale

 

 

-ViWWQ9QxdD1qzBCN4MnSEgwnG8

Je viens de me pencher récemment sur les cartes mentales ou schémas heuristiques grâce aux articles de Ailleurs, la classe des Farfadets et Dame Dubois. Elles m’ont vraiment donné l’envie de me lancer ! Je pense que ça ne pourra qu’aider mes élèves. Un grand merci à elles pour leurs articles qui m’ont beaucoup aidée !!

 Je me lance donc avec les poésies (j’étendrai certainement à d’autres matières, notamment l’histoire géo).

Pour les CE2, j’ai choisi le poème « Chahut » de Véronique Colombé

XggI7yXNGVofiwH9TaSOab9n0ns@350x495

Comme point de départ au travail, après avoir expliqué ce qu’est une carte mentale et à quoi elle sert, je présenterai la carte mentale réalisée par La classe des farfadets sur « Les crayons «  

Puis, nous travaillerons sur notre poème : collectivement, nous dégagerons les idées essentielles, celles que l’on devra retrouver sur la carte. Chacun réalisera sa carte individuellement ensuite.

Voici la carte mentale que j’ai réalisée :

Z4viZ1RnOn1iMZTqiF6QHhP2AJQ@300x212

Pour les CP et les CE1, je fonctionnerai de la même manière sur le poème « C’est la rentrée ! » de Sylvie Poillevé. Je fournirai simplement des vignettes à coller aux CP, en cas de difficultés pour dessiner.

Rallye-liens « un livre pour la rentrée » 2012

Un nouveau rallye-lien proposé par Pépins. Vous pourrez retrouver tous les articles en cliquant sur le bouton :

pQ9vjo46Z7PZVt_P5G2LjiFA29I

Voici ma contribution :

Je vais commencer cette année avec l’étude de 2 romans en littérature avec les CE1/CE2 :

Pour les CE1, j’ai choisi « La rentrée des mamans » de Jo Hoestlandt chez Bayard poche

HbFUdmvRtLAygtlpnvZngZlrDe4

Les CE2 liront « L’école des parents » de Yann Autret aux éditions Lire c’est partir

XBHG63qSYZ7Ck5d7qc2y0enopMM

 

Chaque niveau commencera par étudier la couverture du livre et par faire des hypothèses sur l’histoire à partir du titre et de l’illustration.

Puis nous nous intéresserons à la quatrième de couverture pour confirmer ou non nos hypothèses.

Nous pourrons ainsi déjà être amenés à comparer les deux histoires et à trouver des points communs.

Ces livres seront ensuite abordés en lecture suivie à la maison par épisode et les élèves répondront à quelques questions de compréhension en classe.

A l’issue de la lecture des deux romans, nous procéderons à un échange pour comparer les deux histoires : chaque groupe présentera un résumé de son roman à l’autre groupe, puis nous listerons les points communs et les différences.

 

J’ai décidé de mettre en parallèle ces deux romans car il y a dans chacun d’eux une inversion de situation entre les parents et les enfants. Pour ceux qui ne connaissent pas « L’école des parents », dans cette histoire, les parents retournent à l’école pour apprendre à s’amuser !

 

Vous pourrez retrouver des ressources sur « la rentrée des mamans »  chez Lutin bazar et chez Mathalie

Les questions de compréhension sur « l’école des parents » sont ici : T2v4G0GIX_gvyj4UKHhGjvKtvoU

 

 

 

Bilan du rallye lien « Une nouveauté à tester à la rentrée » : Projet « la grammaire est une chanson douce »

Zazou nous propose un rallye-bilan quant à notre projet mis en place à l’occasion du précédent rallye-lien « une nouveauté à tester à la rentrée » .

 Bilan du rallye lien "Une nouveauté à tester à la rentrée" : Projet "la grammaire est une chanson douce"

 J’avais présenté à l’occasion de ce rallye mon projet d’étude de la langue à partir du livre d’E. Orsenna « La grammaire est une chanson douce » 

Après un trimestre de mise en place, qu’en est-il ?

Premier point : de l’enthousiasme de la part des élèves ! Encore ce matin, quel plaisir d’entendre fuser les « ouaih !!! » quand je leur annonce que nous allons continuer à travailler avec Jeanne !!!

Deuxième point : la manipulation, le côté imagé des natures de mots, en lien avec le roman, permettent aux élèves d’ancrer les notions assez facilement.

Concrètement dans la classe

Nous avons commencé à représenter la ville des mots  avec les maisons, l’usine des phrases, le marché de mots.

Pour chaque maison, nous avons une réserve de mots dans des enveloppes pour la manipulation.

Les distributeurs nous ont permis d’aborder le féminin et le pluriel.

Les horloges du temps, déjà utilisées lors de la séance sur le repérage du temps de la phrase, seront également le support à l’étude des différents temps de la conjugaison.

L’usine des phrases nous a permis d’aborder le travail sur la phrase : caractéristiques et sens.

Le marché des mots a été utilisé lors du travail sur le nom générique.

Cette ville des mots est peuplée des petits personnages nature des mots  . Nous les utilisons lors du codage de phrases ou de groupes nominaux :


DSCN4884

J’associe à cette démarche un affichage sous forme de cartes mentales  reprenant les personnages 

Nouveauté à la rentrée : la grammaire à partir de « La grammaire est une chanson douce »

Voici ma contribution au Nouveauté à la rentrée : la grammaire à partir de "La grammaire est une chanson douce" débuté par Zazou.

Le principe : chaque prof blogueur peut participer en créant un article sur son blog, sur le thème retenu « Une nouveauté à tester à la rentrée »‘

L’ensemble des articles sera répertorié sur le blog à l’origine du rallye-liens.

Nouveauté à la rentrée : la grammaire à partir de "La grammaire est une chanson douce"

J’ai donc décidé de participer et de vous présenter mon projet en grammaire pour la rentrée !

Depuis des années, je navigue d’un manuel à l’autre, sans vraiment trouver « chaussure à mon pied ». Jusqu’à l’année dernière où, en cours d’année, j’ai découvert grâce aux cyber-collègues, la méthode « Réussir son entrée en grammmaire au ce1 » chez Retz.

Et là, grand changement !!! Me voilà réconciliée avec la grammaire et mes élèves aussi !!

Vous me direz : alors ! Pourquoi changer ?

Et bien voilà : à la prochaine rentrée, 3 niveaux (CP, CE1, CE2) ! Pour réussir à élaborer un emploi du temps qui ne lèse pas l’apprentissage de la lecture des CP, j’ai choisi de traiter l’EDL en commun pour les CE1 et les CE2. Donc plus possible de travailler uniquement avec RSEEG puisque les CE2 auront déjà fait certaines des séances.

 Ma collègue m’avait parlé du livre d’E. Orsenna « La grammaire est une chanson douce ». Curieuse, je l’ai acheté et …. je l’ai dévoré !!!! J’ai été définitivement décidée à l’utiliser en classe avec mes élèves.

(Merci Valérie !!)

Nouveauté à la rentrée : la grammaire à partir de "La grammaire est une chanson douce"

 

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, Jeanne et Thomas, son frère, échouent, suite à un naufrage dû à une tempête, sur une île. Ils ont perdu l’usage de la parole.  ils sont accueillis par M. Henri , un chanteur poète (Henri Salvador). Celui-ci leur fait découvrir cette île, peuplée de mots.

 Nous apprenons ainsi que les mots sont organisés en tribus :

lecon

Nous apprenons aussi que sur cette île, se trouve l’usine la plus importante du monde, celle qui permet de fabriquer des phrases ; que les noms et les adjectifs doivent passer à la mairie pour s’accorder, une fois qu’ils se sont rencontrés.

Tout est abordé de manière poétique et imagée.

Comment je vais intégrer ce roman à l’apprentissage de la grammaire ?

Mes séances seront bâties autour du roman : chaque fois que cela sera possible, je lirai l’extrait concerné par la notion à aborder et nous construirons progressivement la ville des mots.

Nous mettrons en scène certains passages, comme les mariages, pour que les élèves soient vraiment actifs.

Puis nous intégrerons l’usine des phrases pour travailler sur la structure de la phrase.

Quelques ressources trouvées sur le net :

Le site d’E. Orsenna 

Un article de la Pmev 

Un projet sur la ville des mots très complet 

Chez Lutin Bazar, le village des natures de mots

Chez Onaya, des fiches de séances pour le CE2 

Chez Baptiste, une séquence pour les CM1